Menu

Contes et Fleurettes ou Les Sornettes d’une Trique en Liesse

D’aucuns auront du mal à l’accepter, pourtant le plus grand génie de notre monde est indéniablement d’avoir « Inventé » le Cul. Telle une constellation autour de laquelle graviteraient moult engins (pas toujours célestes), le Cul semble tourner lui-même autour de quelque chose de plus grand. Est-ce pour cela qu’il est si fascinant, si intrigant, embarrassant, charmeur, et souvent trompeur ? Bref, petit ou généreux, il sera toujours énorme. Mais le plus intéressant reste la manière et le rituel déployés pour l’atteindre ; c’est tout un parcours, une écliptique, une parabole, un conte, un poème, qui se déclame avec le sourire lorsque le capitaine amour tient la barre.