Dans ses récits, Victoria Dézil est à l’affût de chacune de nos pensées, de nos actes pour traduire ces petits riens animant notre quotidien. C’est à partir de cette toile de fond universelle que son regard se porte sur le point de non-retour qui fait soudainement basculer dans l’horreur. Elle tire des faits divers, des courts moments de vie pour rendre l’évidence mystérieuse. Victoria Dézil crée un petit théâtre humain avec une pointe de frisson, d’ironie mordante pour montrer l’envers du décor de l’âme humaine.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.