Marie Laurent

À peine ai-je su lire que je me suis mise à écrire, c’est-à-dire vers l’âge de sept ou huit ans. Le roman reste mon genre de prédilection, en particulier l’historique. J’aime recréer des époques disparues et y faire évoluer des personnages ; mais je n’exclus ni les contextes contemporains, ni le fantastique, ni l’érotique : la preuve.

Après une longue interruption, j’ai recommencé en 2003. Depuis, je n’ai plus cessé : 12 romans dont 6 parus et 3 en passe de l’être, des nouvelles publiées séparément ou en collectif, une parodie de Fifty shades of Grey, des contes, des poèmes et des pièces de théâtre.

Je travaille actuellement à un roman érotique contemporain.