Jonathan Fayol

Jonathan Fayol a commencé très tard à prendre du plaisir à lire et à écrire. Joueur virtuel invétéré, il ne réalise pas dans l’immédiat la difficulté qu’il y a de conjuguer sa passion avec ses études.

Pris d’un sursaut de maturité, il décide assez vite de passer beaucoup moins de temps sur ses jeux pour se consacrer davantage à des commentaires sur des forums, des blogs, des journaux en ligne, tous sujets confondus. Comme il le dit si bien, il ne savait rien mais s’intéressait à tout. Alors que jouer l’angoisse et le mène sur le chemin de la dépression, il réalise que cette addiction ne le conduit nulle part. Il découvre alors qu’écrire lui procure un bien-être dont il ne soupçonnait pas l’existence et commence à prendre ses distances avec ses vieilles passions de jeunesse. Peu aguerri à la lecture, Jonathan Fayol a soudain envie de lire tout ce qui lui passe sous la main, l’aidant ainsi à avoir une vision différente du monde en général dans un premier temps, puis à acquérir une certaine sagacité d’appréciation dans un deuxième temps. Passionné dans tout ce qu’il entreprend, il ne dérogera pas à cet aspect de sa personnalité quand il décide de se lancer dans l’écriture.